• And the winner is ...

    Voilà. Nous y sommes.

    Le jour de la fête des mamans (extraordinaires) que nous sommes ! Et celui de mon tirage au sort! Qui sera la personne que je gâterais ?

    J'ai hâte de le savoir ! Ce matin je me suis levée tôt pour faire mes petits papiers, reste plus qu'attendre le réveil de mon ti papillon pour mettre la main dans son seau Charlotte aux Fraises (je l'apâte comme je peux !)

    Vous avez été prés d'une cinquantaine à jouer et vous n'imaginez pas comme ça me touche ! Et je rassure tout le monde, je n'ai pas éliminé celles qui ont oublié d'écrire leur comm' dans le post.

    Ce mois ci je dépasse déjà les 4000 visiteurs... Je lis vos petits commentaires, vos félicitations et vos encouragements comme je mangerais des bonbons Tagada : passionnément ! Ils sont sans calorie et pourtant spectaculaires sur mon moral.

    Un blog ça sert à quoi ? On pourrait répondre "à pas grand chose !" ...  Aprés tout, c'est du temps consacré pour un revenu net de 0 euros (LOL).

    Mais partager quelques connaissances, donner un peu (mais pas trop) de soi, y voir un moyen d'épanouissement, ça n'a pas de prix !

    Bon, bon, j'arrête de parler ! Sans plus attendre ...

    100_5134.jpg

    La main innocente a vu le panier ... Mais elle a tout mis par terre !

    100_5137.jpg

    Elle en choisi un ...

    100_5141.jpg
    100_5143.jpg

    And the winneuse is .........................

     

    100_5140.jpg
    Créariane, tu es ma maman chouchoute du jour ! Je viens d'aller faire un tour sur ton blog, bravo ! Tu mets la barre haute !
    Je recommencerais bientôt car ce petit jeu est trop rigolo ! A la prochaine pour les "perdantes" !
  • Encore un jeu à gagner chez made By Kyd !

    C'est pas parce que je fais moi même des poupées que je peux pas jouer ! Décidemment, c'est l'époque des cadeaux !

    Jetez un oeil sur Made by Kyd et ses poupées, y en a une à gagner ! Et elles sont belles !

    http://madebykyd.canalblog.com/archives/2010/05/14/17884083.html

    53066003.jpg
  • Le concours de Laetibricole ! Et du mien, tient !

    Forcément, un livre comme celui ci à gagner, je le tente !

    "Créations en couture", que du beau !

    Jouez aussi ! http://laetibricoleici.canalblog.com/archives/2010/05/28/18035152.html (oui je sais, je ne sais pas du tout comment vos trucs modernes de liens directs marchent ... moi je copie colle l'adresse mail est voilà, na !)

    53610552.jpg

    Ca me fait penser qu'il ne reste plus que 24 heures avant de tirer au sort ma maman du jour !

    Pensez à vous inscrire à la newletter pour faire parti du tirage alors ...

     

     

  • Grandir Autrement, un magazine Autrement

    Etre parent n'est déjà pas une mince affaire. Il faut batailler avec le reste de l'humanité sur le bien-fondé de notre mode éducatif tout en restant un être civilisé.

    Mais être un parent "Autrement", c'est rajouter une tartine bien épaisse sur le toast des détracteurs. Appelés au gré des lectures "parents natures", "parents conscients", "parents alternatifs", les stéréotypes sont hélas trop nombreux, surtout quand on sait qu'à l'intérieur même des "groupes", les implications varies.

    Pour certains, mettre son enfant dans des couches lavables et cuisiner avec des produits bio donne le ticket d'entrée à la foire aux bestiaux.

    Pour d'autres, l'enfant devra naître at home, grandir dans l'univers montessoresque et faire pipi dans un pot dès la naissance pour "en être".

    Certains vaccineront, d'autres pas. Autrui donnera le sein à son enfant de 3 ans devant une amie qui mettra du lait en poudre bio dans le bib sans phtalate de son nourrisson. Ici on portera en écharpe, là bas en porte bébé physio.

    Le seul point commun de ces hordes de parents "rétro mais modernes", l'absence de point de repère. Dur de trouver un pédiatre qui accueille le cododo ou l'allaitement long. Pas facile d'être la seule maman portante au milieu des poussettes. Complexe de savoir répondre, argumenter ses choix, même ceux qui pourtant semble a priori évidents comme la fessée, la communication non violente ou de s'abstenir de laisser pleurer. Où trouver toutes les infos d'un mode d'éducation encore si peu connu ?

    Parce que j'ai lu "Parents", "Family" et leurs cousins de papiers glacés. Leurs évidences ne sont pas les miennes, leurs "produits indispensables" ne s'accordent pas à mes valeurs. Et 8 pages sur le bio de temps à autre, même si c'est vendeur, n'efface pas les banalités qu'on peut y lire.

     

    J'ai découvert "grandir Autrement"un peu par hasard, même s'il faut le chercher : de rares points de vente choisis avec soin, pas de matraquage publicitaire, un site discret.

    Je dévore de A à Z chaque parution, même les pub y sont intéressantes, c'est dire tant c'est rare. Je ne suis pas d'accord avec tout, ou pas encore prête à changer certaines de mes habitudes, mais tout y est instructif.

    Certes, ne balancez pas ce magasine sur la table de chevet d'une non initiée ! Elle en ferait des cauchemars ! Couches et serviettes périodiques lavables, hygiène infantile, utilisations diverses du placenta, poser des limites sans punitions ni récompenses, accouchement à la maison etc.

     

    Ce magazine, dont je garde les numéros précieusement, est un point de ralliement, un coucou aux autres parents alternatifs, un pousse à la réflexion.

    C'est un concentré de richesse humaine qui aborde les rapports humains, ceux du couple, ceux de l'enfant, ceux de l'adolescent, ceux des grands parents. Et le plus précieux pour réussir les autres : celui avec soi même.

    Bravo.

    Je vous laisse l'adresse du site : http://www.grandirautrement.com/ .

    couv-hs-6.jpg
    couv-10.jpg
    couv-16.jpg

     

     

     

     

     

  • Le bain "autrement" : la Shantala

    Aprés des mois de bons et loyaux services, il était temps de lui rendre hommage... La Shantala du papillon, quelle merveille !

     

    C'est une cuve évasée dans lequel on plonge un nourrisson, un bébé, un enfant, pour le baigner quotidiennement.

    C'est si petit (en comparaison à une baignoire pour enfant classique) qu'elle se glisse dans le coffre de la voiture lorsqu'on part en vadrouille...

    Un peu d'eau la remplie vite (contenance moindre par rapport à une baignoire classique), l'eau reste chaude plus longtemps.  Donc éconologique !

    Même remplie elle reste facilement transportable d'une pièce à l'autre. Nickel pour les salles de bain étroites.

    Elle n'est pas plus chère qu'une autre baignoire enfant : aux alentours de 14 euros (mais hélas trop souvent inaccessible en dehors du net...).

    Surtout ... elle reproduit l'espace qu'avait le nourrisson dans le ventre de sa mère, ainsi il n'est pas contraint à étirer ses muscles et peut rester lové dans une position rassurante.

    shantala%20rose.jpg

     

    Ma Shantala est extraordinaire : la 1ere fois qu'on l'y a mis, le papillon de quelques jours s'est de suite replacé en position foetal : la hanche en avant ! En la voyant dans cette position, j'ai compris quelle cabriole elle faisait dans mon ventre ... laissez moi vous dire que ce fut un moment d'émotion !  

    Je n'avais jamais vu autre chose qu'un bain de bébé dans une baignoire classique. Sans être sceptique (j'avais lu les commentaires emballés d'utilisatrices avant de faire mon choix), j'émettais tout de même quelques réserves ! Mais comme pour les couches lavables, c'est en testant qu'on s'aperçoit que finalement, c'est trés simple ! Aussi simple en tout cas que la version connue.

    A 2 mois à peine, ma fille y tenait seule en position assise, le dos bien calé contre la bassine. J'avais les mains libres tandis qu'elle était confortablement installée pour regarder les jouets de bain flottés... mais aussi l'extérieur de la bassine puisse que le bord d'en face est plus bas (ne quittez jamais des yeux votre enfant dans l'eau). Quelle liberté pour nettoyer bébé !

    A 4 mois, j'utilisais la Shantala comme bain de rafraîchissement (c'était l'été dans le Sud) en plus du bain. Papillon d'amour battait ses mains à la surface de l'eau, en toute confiance.

    Les bains ont continué jusqu'à ce que mon bébé se lèvedans sa Shantala et commence à vouloir gagner de l'espace...  Là, nous sommes passés à la baignoire. Ce qui n'a pas été chose facile, car elle n'avait pas l'habitude d'allonger ses jambes !

    Aujourd'hui, ma brave Shantala me sert à tout : transporter le linge mouiller jusqu'à l'étendage, faire tremper les CL de bébé, servir de fourre jouets ... Et même poubelle (avec un sac bien sûr !) !

    Mais il est possible de continuer à l'utiliser comme point de rafraîchissement pour un enfant plus grand dans le jardin d'été.

  • Le bain de Cléopatre

    Lorsque j'étais enfant, j'avais la fascination des bains laiteux que prenait Cléopatre dans les péplums hollywoodiens ... J'imaginais la couleur, la chaleur, l'onctuosité du lait sur la peau.

    C'était ça ou le fantasme de la piscine de Picsou, remplie de pièces dorées !

     

    C'est mort pour la piscine de billets mais je peux me permettre d'essayer le bain de Cléo, version Shirleyzepap.

     

    - 100 g de lait entier en poudre

    - 20 g de flocons d'avoine bio broyés finement  (ou gonflés dans du lait puis mixés)

    - 10 grammes de bicarbonate de soude

    - 10 grammes de fécule de maïs (maïzena)

     

    Je mets dans un bocal en remuant bien puis dans l'eau chaude de mon bain... C'est tout blanc (jamais assez cependant snif) et tout doux ...

    Ou est César ?????

    cleopatre_bain_lait.jpg
  • Bilan de cure printanière

    J'ai commencé la cure de printemps le samedi 23 Avril. Motivée.

     

    Petit bilan perso "avant".

    Non, je ne dirais pas mon poids, mais il est en excès ! Par contre je liste : des plaques pelliculaires et gratouilli sur le cuir chevelu et quelques petits boutons sur le visage et le buste, oeuvre des toxines accumulées ; une petite nausée permanente due à un foie surchargé ; des crises inflammatoires aux articulations (poignets, chevilles) et des douleurs aux bras et au cou, elles aussi pourrait être la conséquence d'une charge de toxines et de métaux lourds ; teint peu lumineux (mais je fume, ça n'aide pas) ; irritabilité et baisse importante du tonus et de la bonne humeur ...

     

    Le samedi 23 : j'ai reçu mon petit matos (voir le lien donner dans mon article sur la cure là :http://shirleyzepap.blogs.marieclaireidees.com/bien-etre/ ).

    J'attaque immédiatement la 1ère étape : une cuillère à café d'argile verte de Montmorillonite dans un verre d'eau. Ce n'est pas désagréable, légérement âpre (sensation de texture trés finement râpeuse) mais tout à fait buvable. Le gout est reconnaissable. J'ai suivi les recommandations de ma grand mère : ne pas remuer avec une cuillère métallique qui détruirait les effets, mais avec un batonnet de bois ou une cuillère en plastique et rajouter de l'eau au fur et à mesure, car l'argile à tendance a se compacter en bas.

    "L'argile verte Montmorillonite possède une forte capacité à absorber les éléments toxiques de l'organisme qui seront ensuite éliminés avec les selles" (source Aromazone.com)

    Hum ... boivez moi ça ...

    100_4999.jpg

    Samedi 1er Mai : ça y est ! J'attaque la cure d'hydrolat et d'huiles essentielles ! Moins de ballonnements,aussi !

    Je commence : dans un litre d'eau, je mets donc mes 4 hydrolats indiqués. En fait je mets 1/2 càs de chaque. Le goût ? Alors, même avec mes 2 càs, le goût reste léger et tout à fait buvable. Aucun rapport avec les trucs infames "drainants" en pharmacie. Le Romarin est trés présent, c'est le plus puissant de tous.

    Samedi 21 Mai : Fini ! Avec je l'avoue une semaine trés chaotique où j'ai eu beaucoup de mal à me ressaisir ! Le bilan : plus de nausée quotidienne, une plus grande forme mentale et physique, moins de ballonnements, mon cuir chevelu a moins de plaques pelliculaires, un teint plus lumineux, moins de douleurs aux articulations.

    Je pense que ça aurait pu être beaucoup plus efficace si ... je n'avais pas craqué sur 4 mac do (une fois / semaine) et 2 jours de resto ...

     

  • Non je ne suis pas une feignasse (je me préserve)

    C'est par pur esprit familial et spirituel. Un don de soi à ceux qui peuplent la maisonnée. Une solution inouïe et incroyable à tous les problèmes de nid en crise ... Un cours devrait être donner à toutes les femmes mamans du monde : celui du lâcher prise domestique.

    A bas le ménage (de toute façon on n'en sortira jamais indemne).

     

    J'ai arrêté de croire les gens qui disent être organisés. Ils ne veulent qu'une chose : vous dévaloriser pour mieux se féliciter ! Vous prouver par A + B que si vous n'y arrivez pas, c'est de votre faute. Ils vous laisse avec l'amertume de l'écolier qui malgré ses efforts n'obtient qu'un passable 10 sur 20, tandis qu'eux cranent avec leur 18. C'est décidé, j'applique à partir d'aujourd'hui le principe du "laisse couler, de toute façon dans une heure ce sera pareil". 

    Je n'en connais qu'une qui ne juge jamais ses amies les bordéliques, qui ne prétend pas avoir la science infuse du ménage avec un grand M, qui ne donne de conseil que si on les lui demande et je ne l'en aime que plus ! Elle est soupsonnée d'avoir un peu fricoté avec Mary Poppins. "Her général", je te tire ma révérence !

    Revenons à nos moutons (de poussière).

    Se lever découragée par l'empleur de la tâche, maudir l'amour de ma vie de sa passion de la tartiflette maison (dont les casseroles et plats attendent d'être récurés dans l'éveil, putain de fromage qui colle), s'emporter dans un élan de colère contre la chair de votre chair qui est dans sa phase "découverte merveilleuse de l'integralité des placards" ... Pourquoi tant de haine ? Parce que je suis dépitée par ce travail sans trève. Finalement, Eve n'a pas tant payé que ça la connaissance du sexe par les douleurs de l'enfantement, non, elle a été punie bien plus sadiquement par un boulot sans fin. Coquin de Dieu.

    Parité oblige, j'ai à la maison l'un de ces spécimens dont on parle à la télé, surtout les psy et les féministes : il sait faire le ménage de A à Z. Il sait changer des couches et des culculs bouseux. Il aime rire en donnant le bain, cacher la tête derrière le rideau de douche en criant coucou. Il sait faire des petits farcis niçois à se damner et décongeler des lasagnes Picard. Il sait m'écoute, me dire "je prends le relais t'inquiéte" quand je menace de me défenestrer de la fenetre en rez de chaussée. C'est un homme, un vrai, qui n'a pas oublié les conseils de sa mère ni le charisme de son père. Il m'aime même avec mes bourrelets, c'est dire si j'ai de la chance !

    Mais cet homme, tout merveilleux qu'il soit, n'a qu'une tare : il n'est pas là. Au moins jusqu'à 19h.

    Et finalement, c'est ma chance ...

    Car la maison et moi avons un deal : je lui fous la paix jusqu'à 17h et elle ne m'en veut pas de mon bordel.

    Les filles et les hommes au foyer (il y en aurait de plus en plus mais je n'en connais pas...) arrêtons d'écouter - la tête rentrée et les épaules vers l'interieur - ceux qui prétendent qu'il suffit de se bouger pour être organisé. Qu'il ne nous manque qu'un peu de volonté. Qu'on n'est pas des femmes "complétes", de celles qui assurent, de celles qui poursuivent le mythe de la femme louve, "c'est comme ça pis c'est tout, point barre".

    Non, ce n'est pas que CA ! C'est tellement plus, d'être une femme ! Ce n'est pas parce que nous avons donné la vie qu'il faut jeter sur nous un regard plus sévère !

    Non. Non, et si mon enfant mange une mouche morte sur le sol parce que je n'ai pas encore passé l'aspirateur, si le linge propre entassé sur la chaise s'est échoué par terre, si le fromage cuit est s'encollé dans les assiettes... il suffira de réduire l'apport de protidique du repas de l'enfant, jeter le linge sur le lit la prochaine fois et laisser tremper 10 min dans l'eau chaude avant de laver la vaisselle (pensez à ajouter une ou deux cuillères de cristaux de soude, c'est magique).

     

    Car aprés tout, que se passerait il si le facteur sonnait à la porte, là maintenant tout de suite, et jetait un regard bien équivoque sur l'état de notre salon ? Repartirait il de chez nous en racontant à tous ses collègues de la poste qu'il y a dans la ville une femme - un monstre - qui laisse des traces de boue dans l'entrée ? Féliciterait il sa propre femme de ses compétences ménagères le soir ? Ferait il des cauchemards des magazines déchiquetés sur le sol ?

    Et puis quand vient même ?

    Là tout de suite, je suis zen, heureuse de renoncer. Occupée à des choses nettement plus stimulantes ! Et l'enfant, qui est entrain de jouer dans la terre mouillée du jardin, n'est il pas le plus heureux des minis monstres boueux ? L'Homme, dans son bureau, ne se pose même pas la question. Quand il rentrera, l'ambiance sera calme, chaleureuse, dans une maison globalement rangée. La maison du bonheur, 0% de culpabilité, 0% de reproche. 

    Allé plutôt vous faire un gommage gourmand, vous coudre une bricole et jouez avec les enfants !

     On verra vers 17h pour la maison de Bree Van De kamp !

     

    bree.jpg
    Bon week end de 3 jours !

     

     

     

  • Le gommage de la semaine : coco / agrumes

    Aprés le gommage gourmand amande, miel et sucre de canne, je cède à l'appel de la noix de coco. Non, ça ne sert pas qu'au Bounty !

    Toujours en petite dose, l'exfoliant de la semaine à le goût de la noix de coco des îles, l'acidité sucrée des agrumes et la douceur du macérat de fleurs de tiarée.

     

    - 10 g d'huile de monoï (ou une huile plus basique)

    - 10 g de sucre de canne bio

    - 10 g de pulpe de noix de coco rapée

    - 15 gouttes d'HE d'agrumes : bergamote, orange, mandarine, pamplemousse ... C'est au choix !

     

    Mélangez d'abord l'huile aux huiles essentielles, puis incorporez la pulpe de coco et le sucre. C'est prêt !

    Attention, les huiles essentielles d'agrumes sont photosensible, donc ne pas les utiliser avant une exposition au soleil. A faire la veille, donc.

     

    Résultat : peau douce et sucrée, une fois de plus ! Une senteur tropicale paradisiaque qui rappelle bien l'été. Mon chéri adore ...

    noix-coco.gif

     

  • Rimes de minuit, délires du soir

    Comme s'amuse le chat
    Qui fait de sa proie un rat
    Il le serre entre ses griffes
    Et lui mord le bout du pif

    Le relâche et de sa patte
    Le pousse à la carapate
    Pour aussitôt le rattraper
    Hé, ô plaisir ! s'en amuser

    Petit cœur de rat tu bats !
    Mais le chat ne le sait pas.
    Le félin croquerait bien
    Les cuisses de ce menu festin !

    Le chat plante ses crocs
    Sous la gorge du petiot
    Et le petiot les siens
    Sur la joue qui le retient

    La bataille résonne
    Sur le pavé de la rue
    Quand minuit sonne
    Le rat fut croqué cru