La vraie vie de Shirley Ze Pap' ! - Page 3

  • Mes petits bonheurs de la rentrée ...

    A mon tour de participer au jeu de Lorencel, en expliquant un peu mon petit bonheur de la rentrée ...

    Ou mes petits bonheurs plutôt !

    Lorencel.jpg

    J'aime les nouvelles vitrines des magasins, les petits hauts chauds dans lesquels j'ai envie de me lover ... Il y a un goût de renouveau, l'attente des marrons grillés dans un cornet et les projets des mois qui arrivent : les fêtes de fin d'année, la neige qu'on ira -ou pas- voir à la montagne, les raclettes entre amis ... Le retour des séries qui nous ont abandonné l'été, pour qu'on quitte la télé, et qu'on visionne le soir avec l'être aimé ...

    Le nouveau sac, le nouvel agenda, les nouvelles promesses ...

    J'aime !

    Merci Lorencel pour ce petit jeu qui m'inspire la chaleur d'une grosse couette et les draps en flanelle chaude !

  • Violence faite aux femmes

    Mon pavé dans la mare...

    Des  pub pour lutter contre la violence conjugale. Humiliations, coups, meurtres, voilà ce qu'on laisse faire en fermant les yeux ...

    http://www.culturepub.fr/videos/amnesty-international-anti-violence-femmes-c-est-arrive-pres-de-chez-vous

    http://www.tuxboard.com/powa-spot-contre-la-violence-faite-aux-femmes/

    On en parle tellement qu'il semble impensable que la porte à côté de chez nous, de tels échanges ce produisent. On voit des films, des pubs, des reportages. On voit des stars en parler à la télévision. On sait.

    *

    *

    *

    Dans une autre vie, il y a trés longtemps, j'ai été de ces femmes là. 

    Insidieusement, l'homme avec un petit h est passé de l'état de concubin à celui de tyran, contrôlant qui je fréquentais, où j'allais, quand je rentrais. Il fit le vide autour de moi, c'est une première violence dont on ne parle jamais. Créer l'absence de repères, éloigner les copains, les amis, puis la famille. Se rendre irremplaçable puisque personne d'autre alors ne fourni d'affection et d'écoute. Comment a t il fait ? Dénigrer copieusement, montrer du doigts les défauts, créer l'ambiguité, les brouilles. Vite, trés vite, je me suis retrouvée seule. Et qui dit seule, dit manipulable. Tactique de sectes.

    Je préfére dire Elle, à partir d'ici.

    Elle, donc, s'est retrouvée seule. Mais elle ne s'en rendait pas compte : il y avait toujours du monde autour d'eux ! Des amis ... du bruit ... une famille. Les siens, à lui.

    Elle n'a rien vu venir.

    Déjà, les premiers reproches sont tombés. Personne d'impartial, personne de son côté pour lui dire qu'il a tord. Leurs "amis" ne lui donnaient pas raison ; enfin, c'est sûr : elle aurait dû agir différemment avec lui. C'est de sa faute.

    Elle l'a cherché.

    Elle se retourne mais derrière elle il n'y a plus personne.

    Doucement, les reproches si soigneusement justifiés deviennent quotidiens, routiniers. Elle baisse la tête et s'excuse de ne pas être celle qu'il attend.

    Lentement, sans s'en rendre compte, elle perd toute confiance. Oui, c'est une ratée. Oui, elle ne comprend rien. Oui, tu as raison mon amour, j'aurais dû ...

    Et le balai des insultes commencent. L'homme au petit h s'impatiente ! "Je te l'ai dit mille fois déjà ! Tu n'est qu'une bonne à rien !". 

    (Toujours personne derrière elle.)

    Étrangement, plus elle se perd, plus elle veut se montrer digne de respect. Il faut que tout le monde voit comme son couple marche ! L'apparence, le déni. La susceptibilité même, lorsque quiconque, surtout sa famille, émet le moindre doute sur ce bonheur idéal.

    Les reproches sont déjà loin ... L'histoire avance. Maintenant les mots durs remplacent les doux. C'est une sale pute. Une "moins que rien" qui ne le mérite pas. Les amis commun ne disent rien, même si certains regards se chargent à de rares instant de soutien...

    Mais le diable est un séducteur, autour de lui les gens se pressent et se pavanent !

    Premier sursaut de survie : refuser ! Crier !

    Le lendemain le sursaut a déjà disparu, gobé par de grandes et belles déclarations! Ciel bleu et dégagé. Il a promit de faire des efforts à la condition qu'elle le comprenne : tous les malheurs qui l'ont abimé, elle seule saura le guérir. Elle ne l'aime plus mais porte le poids d'une mission. Elle réussira, c'est certain et fera de lui l'homme des premiers instants ...

    La soupe est trop chaude, elle aurait du prévoir ! Elle tremble pour sa vie devant sa folie démesurée. Vraiment qu'elle est stupide, se dit elle, c'est lui qui a raison ! Lui qui a travaillé toute la journée, lui dont le patron le tyrannise ! " Oui, j'aurais dû prévoir, pleure t elle en répétant comme un robot.

    C'est fini, le piège s'est refermé sur elle. Sans lui elle a peur de ce monde hostile qu'il lui a dépeint. Sans lui elle ne sera qu'une larve. Elle n'aime plus rien, son coeur est vide, sa tête rempli de la seule mission qu'elle a encore : le satisfaire. 

    Lorsqu'il a bien sucé sa moelle et le moindre sentimetre de vie en elle, il l'a trompe. Sans respect, aprés tout, elle est devenue si terne, elle n'en mérite aucun.

    Elle qui pensait être arrivée au bout de toutes les douleurs, la voilà repoussant encore les limites de la souffrance.

    Elle tombe enceinte, elle aurait pu tomber au fond d'un gouffre, ça n'aurait pas été pire ... Ce n'est pas le sien, forcément - et quand vient même, il la fera avorter dans le sang, si elle hésite. Premier coup. Première menace de vie ou de mort.

    Et des nuits sans sommeil à écouter ses délires, à finir par acquiescer pour avoir juste un peu de paix,... La privation de sommeil est une torture millitaire.

    De battre son coeur s'arrête, dans la salle aseptisée d'un hopital, quelques semaines plus tard.      

    Elle n'a plus peur de rien. Ne ressent plus rien. Mourir serait finalement se reposer enfin ... Alors, lasse, elle le quitte. Et lui rampe devant elle. Elle lui concède froidement un peu d'attention. Il redevient le prince, répond à la moindre de ses envies. Elle est capricieuse, autoritaire, il est à ses ordres, tout de mots d'amour.

    Les mois passent, elle est restée. Un jour, elle se dit "enfin, je peux relacher un peu ma confiance, il ne recommencera plus".

    Les jours passent, il a gagné.

    Une à une, encore plus rapidement, les étapes de la violence se succèdent. Les bleus aussi.

    Aprés tout "des études prouvent que les femmes aiment ça ! Elles le cherchent ! Sinon elles feraient ce qu'il faut faire pour ne pas provoquer !".

    Mais l'instinct de survie est plus fort, cette fois. Lorsqu'elle lui apprend qu'elle le quitte, il se penche à son oreille et lui susurre "où que tu ailles, je te retrouve et je te tue".

    Sans frémir, sans pleurer, elle se tourne vers ce visage qui durant 4 ans s'est evertué à la détruire et lui dit :" Fais le, laisse des marques surtout, car si je meure 3 lettres seront apportées à la police, qui expliqueront chacun de tes coups, qui diront que tu voulais me tuer. Je serais morte, toi en prison".

    Dans ses yeux elle a lu la surprise et la peur. C'EST SA VICTOIRE A ELLE.

    Avec encore quelques semaines d'insistance, il est parti, enfin. C'est lourd à virer ces bêtes là.

    Elle a mis du temps pour dormir vraiment, du temps pour ne plus regarder derrière elle en rentrant le soir, des années, peut être des siècles.

    Elle a rencontré des hommes, les sens en alerte permanents sur la moindre trace de noirceur en eux. Certains lui ont montré comment une femme devait être traitée, avec respect.

    Mais elle fini par comprendre que seul le propre respect qu'elle avait d'elle la sauverait. Qu'au lieu de demander comment comprendre et guérir le cour d'un homme, il fallait se guérir soit même.

    bbi99ue1.jpg
    *
    *
    *

     

    150 ans plus tard , elle vit avec l'Homme de sa vie, avec un grand H dans le respect, l'amour, le dialogue. Le bonheur quoi !

    *

    *

    *

    Regardez autour de vous, refusez d'abandonner celle qui du jour au lendemain vous repousse par la faute de l'autre.

    Dites lui qu'on doit s'aimer plus fort que l'autre, toujours.

    Dites lui que le bonheur peut être là, sur une autre route ...

    Dites lui que le respect est la base ...

  • Vide grenier pour "By Ju"

    Pour Ju', ici, qui nous a donné un petit cours de "Vide grenier" et qui m'a largement inciter à tenter ma chance ...

    Pour 4,50 euros, j'ai eu :
    IMG_0676.JPG
    * 2 euros un vélo à pousser (comment ça s'appelle ce machin ?) de l'ourson Disney (bon, je suis pas fan des licences mais là ...)
    * 1 euro l'un, deux jeux de société : Haba pyramide d'animaux en bois et le fameux Puissance 4 que j'adore.
    * 0,5 cts l'imagier
    Prix défiant toute concurrence !
  • Que vive la rentrée ...

    250809.jpg

    Mères du sud et du nord, vos louveteaux ont repris le chemin de la maternelle, de l'école, du collège, du lycée... 

     

    Vous avez veillé au cartable, à la trousse, aux nouvelle chaussures. Vous avez harpentés les magasins de long en large, au bord de l'hystérie lorsque la rupture de stock été annoncée sur un panneau. Vous étiez hier encore tout à la fois enthousiastes de faire plaisir à vos écoliers avec le stylo machin chose et le sac de Dora et pourtant au bord de la crise de nerf quand la liste s'avérait illogique. Nom d'un prof !

    Vous avez stocké pour le goûter l'équivalent de votre poids en Petit Prince et Pépito ; acheté autant de vêtements que de jours de la semaine ; dû coudre sur chacun de ces vêtements une étiquette au nom de votre progéniture ; trouvé des bouquins que même les éditeurs avaient oublié ; encollé tous les livres et cahiers avec du plastique et du Scotch qui ne colle pas ; préparé la tenue de rentrée avec soin (ou commenté le choix de vos plus grands) ; rêvé que la voiture tombée en panne sur le chemin de l'école ; donné un petit déjeuné publicitaire à des ventres affamés ...

    Vous avez un torticolis, des piqûres d'aiguilles sur les doigts, des courbatures et des maux de tête.

    Oui, mères de tous les coins de France, mères inquiètent pour tant de raisons, émues de voir votre bébé s'avancer dans la cours comme un grand ... La rentrée est arrivée.

    Et puis d'un coup, la sonnerie a retenti. Plus aucun bruit, plus rien qui bouge, si ce n'est le ballet des voitures qui quittent le trottoir de devant l'établissement.   

    Voilà.

    Vous y êtes.

    Les vacances des enfants sont finies.

    Respirez.

    Les vacances - vos vacances - commencent.

    A présent vous allez pouvoir coudre sans vous arrêter 100 fois en cours d'ouvrage ; retourner au travail en sachant que si vous séchez le boulot vous serez seule à la maison ; regarder " les maternelles" aprés le ménage sans avoir à négocier le dvd de Toy's Story.

    Bref, prendre votre temps, celui d'être toujours pressée (parce que c'est vous qui l'avez décidé !).

    Vive la rentrée !

     (Ps : gardez une pensée émue pour les mamans dont les enfants ont moins de 3 ans. Les vacances, ici, ce n'est pas avant 2 ans !)

     

  • Bilan du mois, projet du prochain

    (Comme tous les mois)

    Voyons un peu le bilan de ce mois d'août :

    - Je me suis trahie : je n'ai pas fait que de la récup ! J'ai craqué sur du beau tissu américain (mais j'avais raison, hein les filles ?!)

    - J'ai été patiente : j'ai pilonné avec efficacité mes ocres pour faire mon maquillage maison ! Bravo moi !

    - Je n'ai toujours pas reçu le don, la grâce de la mise en scène photographique. J'en ai marre des photos sympas, je veux des photos qui tuent !!!

    - Si je n'ai pas perdu un gramme -la faute à Ronald Mac donald, salop va !- j'ai adopté un méga super lisseur de cheveux pour dompter mes boucles !

    - J'ai passé du temps en famille, mais encore un peu trop sur mon ordi et devant ma MAC. Pas bien !

    - J'ai effectivement cousu des patrons C'est dimanche. Ça forme la coutureuse en moi !

    Un mois pas trop compliqué dis donc dis donc ... C'est normal, c'était Août.

    *

    *

    *

    Septembre est là, avec ses TP et son sérieux ... Oups !

    Projets Maestro :

    * Coudre un Venezia de C'est dimanche et deux pyjamas de Citronille.

    * Terminer et envoyer avant le 15 septembre les surprises du swap "mobile" (le mobile est fait, reste la guirlande !)

    * Trouver une assistante maternelle pour le papillon. Prendre le temps d'aller mieux. Puis trouver du travail.

    * Confectionner un lapin Tilda.

    * Perdre 4 kilos. Renoncer au fast food.

    * Faire la parure de lit de Romane, idem pour notre lit ...

    Voilà quelques projets sympathiques !      

    En photo d'illustration, cette sauterelle qui a bouffé la totalité de mon pied de menthe, tranquille, en août ...

    IMG_0508.JPG
  • Le coin bureau atelier à tout faire

    En voilà une note qu'elle n'est pas trés intéressante ... La présentation du bureau "à tout faire" de Shirley Ze Pap...

     Mouais, même pas un truc qui change la vie !!!

    Mais au moins vous m'imaginerez mieux cousant, tapant mes textes et rêvassant ... Pendant que le petit pap' dessine à côté de maman !

    Une planche posée sur des trétaux Ikéa, une étagère Lidl posée dessus et bien remplie, comme cette petite commode Cultura où s'entasse mes accessoires de couture.
    Les trétaux sont bien utiles pour supporter mon bac à tissus et le scanner / imprimante qui ne marche plus grrrrr.
    Un gros sac se cache sous le bureau, plein de chute de tissus !
    IMG_0509.JPG
    Sur le méga chargeur de l'espace + baffle pour iphone de Zhom(le truc tout noir en haut), un paquet Swap à envoyer
    et le livre de Tilda sur trépier.
    IMG_0513.JPG
    Ma petite copine la MAC (machine à coudre pour les novice), 69 euros chez LIDL, en équilibre sur un coffret de fils LIDL, 5 euros tout rempli, avec son oiseau pique aiguilles posé dessus !
    Trop dure la vie d'artiste familiale !
    D'où mon prochain défi :
    QUI OSERA M'ENVOYER EN PHOTO SON COIN A TOUT FAIRE ????
  • Ma baignoire Tigex anatomy

     

    Je reçois une proposition l'autre jour : tester de prés la nouvelle baignoire Tigex "Anatomy" et dire un peu ce que j'en pense.

    J'accepte,  un peu sceptique. Une baignoire, c'est une baignoire, non ?

    Quelques jours plus tard, un énorme paquet m'est livré. C'est Noël ! Je déballe toute contente et je découvre une baignoire absolument magnifique, première surprise ! Un beau vert pomme et un turquoise, tout pour me plaire ! La puce sautille autour de moi pour toucher les jouets qui sont sur l'anneau de bain. J'ai beau lui dire qu'elle est trop grande pour que j'installe l'arceau, elle s'en fout. Donc me voilà testant l'arceau mobile qui se clipse et se déclipse selon l'âge (ou le goût) de l'enfant. Malin, une ventouse permet de le fixer à la baignoire pour ne pas que l'arceau se barre en plein bain ! L'avantage de cet arceau mobile, c'est qu'il permet d'être mis et enlever en fonction de l'enfant qui s'y baigne. Et de l'occuper avec des pouet pouet au combien plaisant pour eux. Un porte savon de chaque côté de la baignoire permet de poser les flacons de gel douche sans qu'ils glissent.

    Mon mari ne voit qu'une chose : le bouchon de vidange ! Il faut dire que notre baignoire n'en ai pas équipée et qu'il faut à chaque fois la soulever pour la vider. Bon point du côté de l'homme moderne ! Ah, j'oublie, me dit il, le support de pommeau de douche qui amuse la puce. C'est vrai que c'est malin, en tout cas pour elle qui adore "toucher l'eau qui coule".

    Moi ce qui me rassure et me plaît le plus, c'est la surface anti dérapante au fond de la baignoire. Il faut dire que mon monstre se levant sans arrêt, elle s'est déjà cassé un bout de dent ... Test concluant fait en condition réelle d'utilisation (c'est à dire le bain du soir de la mini miss), 0 glissade et petits pieds bien stables.

    La forme anatomique est trés bien étudiée, spacieuse mais suffisamment réduite pour économiser l'eau. Sur le descriptif, Tigex précise qu'elle permet une économie de 85 % d'eau, comparativement à une baignoire adulte. Tigex, ça, je m'en doutais bien ! Mais même par rapport à la baignoire de bébé précédente, je constate une nette diminution du temps de remplissage, bravo pour l'ergonomie ! C'est d'ailleurs la 1ere fois que ma puce est suffisamment à l'aise pour étandre ses jambes en avant !

    Pour le "petit plus", une poignée de transport.

    Pour "l'énorme plus",le +++ qui fait la différence, c'est que Tigex a eu la bonne idée d'associer un support de baignoire vraiment astucieux, qui s'adapte facilement et qui est trés stable. Je vous avoue que j'ai vécu un moment de blonde (pardon aux blondes à fort QI lol) : moi et les deux arches, nous ne nous sommes pas comprises de suite ... Pourtant c'était d'une simplicité de montage de surprise kinder !

    Bref, une vraie réussite Tigex bravo ! Et séduire une pro nature c'est pas donner,

    même si on a reçu le prix de l'innovation 2009 ( Kind jugend World of baby care).

    Un seul bémol, il en fallait bien un, elle n'est pas fournie avec l'adorable tortue qu'il y a sur l'emballage... ben quoi ? Allez, j'irais me l'acheter !

    Photos please !

    IMG_0429.JPG

     D'abord on met les arches. Pour les bloquer, des "clous" géants en plastique s'emboîte dans les fentes. Astucieux, le clou a deux bourrelets : un plein et rond, un autre coupé en deux, pour s'ajuster à la perfection avec la baignoire.

     

     

     

    IMG_0431.JPG On pose la baignoire dans les "empreintes" des arches. Pour stabiliser complétement, les fixations ferment la baignoire sur les arches (non enfoncées sur la photo pour que vous puissiez les voir). Le tout est complétement bloqué !

     

     

     

    IMG_0425.JPG
    Avec l'anneau de bain.
    IMG_0427.JPG
    Comparaison avec ma baignoire présédente ...
    De face, on ne se rend pas vraiment compte de la différence.
    IMG_0428.JPG
    De dos par contre, la comparaison est impressionnante ! Pourtant ma fille ne se sent pas du tout serrée dedans.
    Pour clore ce test, je vais garder la nouvelle baignoire et offrir à qui voudra l'ancienne !
    Tigex, c'est quand tu veux pour tester tes produits !!!
  • Mission mincir ... parce que ça m'irait bien !

    16 Mois que je cherche la motivation !

    16 mois que je visualise la scène : j'enfile un survêt' et je vais courir.

    16 mois que je me dis qu'une belle salade composée vaut mieux qu'un big mac.

    Ça passe la nuit, au fond du lit. Et le matin ces motivations idées s'envolent ...

    Mais depuis quelques temps l'envie se fait plus précise ... Perdre du poids. Sentir glisser les vêtements sur mon corps sans me sentir boudiner. Me plaire pardi !

    Mission : perdre 1 kilo.

     La mission suivante sera la même et ainsi de suite jusqu'à monter sur la balance et rire.

    Et si vous me demandez :

    "Qui a t-il d'artistique dans cette note, aprés tout nous sommes sur un site créatif ! Que vient faire un régime dans tout ça ?"

    Je vous répondrais :

    "quoi de plus créatif et artistique que de transformer son corps, de le modeler, de l'inventer ... ? "

     

  • les bonnes résolutions de début de mois ...

    Comme pour le 1er Juillet, j'ai décidé que chaque début de mois me donnerait l'occasion de faire un point sur le mois qui se fini et définir les projets du mois qui commence.

    Petit bilan du mois de juillet en vrac :

    Pas de participation à la vente au profit des victimes du Var, je suis honteuse ... Mes 1ères créations en pâte fimo ont vu le jour, c'est relativement facile et trés agréable ! Le chocolat n'est pas passé par moi, pourtant pas de perte de poids, mince alors (il est vrai que j'ai fait quelques abus de barbecue) ... Une poupée Tilda, des vêtements pour moi et pour le papillon, quelques touches de déco ont été cousu, défis relevé ! Pas sur ma liste mais j'ai tenté quand même : la création de bijoux -que je porte !!! Je ne me suis pas occupée de mon petit jardin qui survie on ne sait comment sous ce soleil de plomb ... Mon homme sait que je l'aime ;-). J'ai dépassé le nombre de visites reçues sur ce blog yééééh... D'ailleurs, je remercie celles qui se sont prêtées à mon défi sac, vous avez été douze nanas super à m'envoyer le contenu du vôtre ! Le mois de juillet a signé le début des envois de CV, aprés 16 mois de maternage ...

    Et puis, surtout, nous avons réussi à surmonter l'annonce de la maladie de ma maman, à présent nous sommes tous unis dans l'epreuve du traitement.

    Projet du mois d'août :

    - Ne plus acheter de matos mais faire de la récup' à mort (croyez moi, y a de quoi faire !)

    - Poursuivre la confection de maquillage maison et naturel. Apprendre la patience pour pilonner les ocres et ne pas rater mon fond de teint plein de particules. DEVENIR PATIENTE ou comment changer sa nature profonde ... Hum hum ...

    - Apprendre à mettre en scène. Je vois de magnifiques blogs enchanteresques, plein de mises en scène dont je suis jalouuuuse. Moi aussi je veux du beau !!! Moi aussi je veux de la réflexion sur le choix des couleurs, de la position ... J'ai même acheté un appareil photo parce que les photos avec le téléphone portable, ce n'est pas tip top. Mission difficile, je le sais ... Allé, en plus je l'avoue, j'ai fait cinéma audio visuel en option au lycée ... THE HONTE.

    - Poursuivre avec détermination mon relooking! Brushing quotidien (oui oui), sélection des vêtements (incroyable !) et mise en beauté ! En profiter pour me motiver à perdre 3 ou 4 kilos (sur 20) en trop.

    - Profiter des deux semaines de vacances de chéri pour passer du temps en famille (et laisser de côté mon petit bébé blog).  

    - Coudre quelques patrons reçus de "C'est Dimanche" (love love love).

    - Etre présente pour ma mère ...

     

    Rien de folichon en somme, mais c'est le mois d'août ... Cerveau sur mode OFF !

    medium_cf6b60e78045101f16c6ad3991d72270.jpg

     Gabriel a cartaya. Photo issue du concours 2008 de Marie-Claire. J'ADOOOOORE !!!!

    Bonnes vacances aux aoûtiennes !!!

  • Petites minutes de gloire

    Quelle surprise que de découvrir que l'un de mes petits bidouillages de couture à l'arrache est repris dans le blog du site "Petit Citron", !

    J'ai ma minute de gloire ! J'aurais bien appelé la Terre entière pour laisser crier ma vanité mais je me suis contentée de le dire à mon mari. Je crois qu'il n'a pas bien compris l'importance crutiale de l'info ...  

    En début de semaine mon petit blog était enfin apparu sur la page des 7 blogs les plus visités de Marie Claire Idées. Chevilles qui enflent ! Heureusement pour mes proches, je suis trés vite retournée en seconde page, voire en troisième ...

    C'est tout bête mais qu'est ce que ça file la pèche, ces petits instants de bonheur orgueilleux !  

     Allé, la star va astiquer les sols (à moins que je laisse mini-Cendrillon le faire ...Lol !)

    100_5019.jpg