cauchemard

  • Histoire du soir : Anatole et les lutins.

    Imaginer pour ma boutique des créations pour un thème, une déco, un univers pour la chambre d'un enfant, c'est bien.

    Lui raconter l'Histoire que va avec, c'est mieux !

    Voici donc l'Histoire du soir, de lutins et d'Anatole qui se réveille la nuit ...

     

    Anatole et les lutins

    Depuis quelques temps, Anatole se réveille toutes les nuits alors sa maman le câline pendant que papa chasse ses vilains rêves, armé de l'épée de Zorro d'Anatole.

    Maman lui a acheté une veilleuse pour que la nuit soit moins sombre ; papa lui a appris le karaté pour battre les méchants de l'ombre.

    RIEN-A-FAIRE : Anatole se réveille toutes les nuit et tout le monde est épuisé le matin venu.

    Un samedi aprés midi, tandis qu'il joue dans le jardin derrière l'Aubépine, Anatole aperçoit de drôles de champignons tout colorés posés sur un tapis de mousse verte. Il se penche jusqu'à terre et découvre qu'une minuscule porte s'ouvre sur le pied de ces étranges champignons.

    Avec le bout du doigt, Anatole toque à la porte du plus gros.

    IMG_0886.jpg

    "Oh ! " S'exclame le petit garçon tout surpris de tomber nez à nez avec un petit bonhomme pas plus grand qu'une minuscule pomme de pin.

    " Chut, petit Anatole !" Lui dit le lutin tout de vert vêtu en secouant son bonnet à grelot. Tes parents vont t'entendre !"

    Écarquillant les yeux , Anatole lui demande :

    " Mais comment connais-tu mon prénom ?

    " Mais tous les lutins du jardin connaissent ton prénom, petit Anatole ! Nous étions déjà là lorsque tu es arrivé tout bébé dans les bras de ta maman ! Nous te voyons grandir depuis des années et tous les matins, nous te regardons partir pour l'école.  

    - Tous les lutins me connaissent, tu dis ?! Mais où sont ils ? S'étonne le petit garçon.

    A cet instant, c'une farandole de lutins qui apparaît : Des roses, des bleus, des verts et même un rouge qui doit être le père noël des lutins, se dit Anatole.  

    " Et même que la nuit, nous t'entendons crier ! Ajoute une petite demoiselle lutine toute de rose à pois blancs vêtue. Pourquoi pleures tu, petit Anatole ?

    - Je ne sais pas ... lui répond-t il, les yeux tout tristes. Je fais des rêves qui me font peur, le soir ...

    IMG_0892.jpg

    Tous les petits lutins grimpent alors sur ses genoux pour lui faire des bisous et de petites chatouilles !

    Une fois qu'Anatole a bien rit, les lutins s'asseyent autour de lui.

     Le 1er lutin vert demande au petit garçon de lui raconter ses rêves.

    " La nuit, je vois les gros yeux de la maîtresse lorsque je lui dis que j'ai oublié mon cahier à la maison... Ou encore que le loup me capture et me dévore !

    - Oh, tu dois avoir bien peur ! S'exclament tous les lutins. Ce n'est pas drôle de faire de si méchants rêves !

    Anatole soupire.

    - Non, ce n'est pas drôle ..."

    Attristés, tous les lutins se réunissent en cercle et discutent entre eux. Anatole entend des Oui, des Non, des Pourquoi pas ! Finalement, le lutin vert grimpe sur son épaule et vient lui souffler à l'oreille :

    " Je vais te confier un secret : les lutins aident les enfants à faire de beaux rêves ! Emporte nous dans ta chambre : ce soir nous attendrons que tu t'endormes et lorsque ton rêve commencera, nous viendrons t'y rejoindre... "

    Les petits lutins se dépéchent de fabriquer une couronne de brins d'herbe et de bouts de bois où ils accrochent quelques champignons plein de couleurs.

    "Prends cette couronne dans tes mains et quelques lutins dans tes poches, puis va nous installer confortablement au dessus de ton lit. Nous resterons prés de toi pour la nuit."

    Une fois le soir venu, aprés le repas et les câlins de ses parents, Anatole s'endort...

    Lorsque son rêve commence, le garçonnet est debout à côté de son petit bureau. L'immense maîtresse se tient devant lui. Encore une fois cette nuit, Anatole a oublié son cahier. Va elle le gronder ? Le punir ? Anatole ne le sait pas et il a peur. Il voit alors les petits lutins cachés sous son bureau, apportant avec eux le cahier oublié ... Mais avant que le garçon ne le montre à la maîtresse, celle ci s'accroupit face lui et lui dit doucement :

    " C'est important, un cahier d'école, Anatole. Si tu l'oublies, tu ne peux pas y écrire tout ce que tu apprends. Quel dommage !

    - C'est vrai ! Reconnait il. Le soir, j'aime relire tout ce que j'ai écrit dedans pendant la journée !

    - Et tu ne peux pas le faire lorsque tu ne l'as pas pris avec toi !

    Anatole comprend alors qu'il se punit lui même en oubliant son cahier.

    "Ça change tout" dit il aux petits lutins qui lui font des clins d'oeil.

    Dans son petit lit,  Anatole sourit.

    Tout à coup, la classe d'école disparaît. Son pire cauchemar arrive, le plus terrible ! Le loup vient capturer pour l'emporter dans sa tanière et le manger ! Anatole ne peut plus bouger !

    Lorsque le loup montre ses crocs blancs et pointus, les petits lutins se mettent à sauter autour de lui en riant. Anatole ne comprend pas ...

    Ce loup est si effrayant ! Comment les lutins peuvent-ils se tenir si prés de lui !

    Le loup s'allonge sur le flanc et dit aux petits lutins de sa grosse voix :

    " Salut les gars ! Comment allez vous ?

    - Trés bien, Loup ! Mais notre petit ami a trés peur de toi !

    Le loup se tourne face à Anatole et lui demande pourquoi.

    "Mais enfin, vous êtes le loup ! Vous mangez les enfants et même les grands mères !

    Le loup le regarde, surpris.

    " On raconte encore ça ? demande-t-il en levant les yeux au ciel.

    - ça s'entend, répondent les lutins en haussant les épaules.

    Anatole s'approche de ses amis et du terrible animal. Finalement, de prés, ce loup ressemble à un gros chien au museau pointu. Anatole lui donne quelques caresses timides puis trés vite, lui qui n'a pas de chien à la maison, s'amuse comme un petit fou avec le loup !Dans son lit, Anatole sourit.

     

    Au petit matin, maman et papa ouvrent les yeux tout surpris : quelle bonne nuit ont-ils passé !

    Anatole est déjà debout, prêt à partir pour l'école. Quelle surprise !

    "Mais Anatole, il n'y a pas école aujourd'hui ! Nous sommes dimanche !"

    Le petit garçon propose alors d'en profiter pour aller au zoo.

    "Je voudrais bien rejouer avec le loup ! Dit il."

    Ses parents se regardent, étonnés ...

    Avant de partir pour le zoo, Anatole va déposer derrière l'aubépine la couronne de champignons et les petits lutins du jardin ...

    " Finalement, j'ai été un petit garçon courageux cette nuit ! J'étais rassuré de vous savoir prés de moi !

    - De rien, Anatole le courageux ! Les Lutins sont toujours là pour protéger les rêves des enfants !".

    A présent, le petit garçon n'a plus peur.   

    IMG_0893.jpg