dessin

  • tuto pochette pour dessin, note et prospection

    Tadaam !!!

    Pendant que certaines sont en vacances, à la plage ou entrain de dévaliser les magasins, y en a qui bossent !

    Moi, par exemple, en pleine cousette d'un samedi aprés midi ... Pour cette pochette de transport imaginée et fait maison.

    Je cherchais un moyen de me trimbaler avec juste mon petit nécessaire de prospection, soit : un grand et un petit bloc-notes, un mini agenda qui me suit partout, des feutres et ma clé USB. Mais SANS MON SAC !

    D'où ce résultat là :

    1278786968627.jpg
    Tout fin à transporter, parfait pour les notes, les dessins etc.
    1278787007103.jpg
    Ça vous intéresse ? Le tuto !
    Allé zou, la marche à suivre !
    Pour ce faire, j'ai eu besoin de deux coupons à quilter de chez Mondial Tissus, l'un marron à pois framboise, l'autre framboise à pois marron. 
    Du même format, une toile thermocollante rigide sera la bienvenue pour rigidifier l'ensemble. 
    Posez le premier coupon et disposez dessus tout votre nécessaire (livres, cahiers, règles, stylos ... que sais-je, ce dont vous auriez besoin). Pensez à marquer la pliure du milieu et à calculer vos marges de couture.
    Découpez le coupon à la dimension idéale. Ici, le coupon framboise sera le tissu intérieur.
    1278764350531.jpg
    Posez la toile thermocollante et repassez la avec le coupon pour les assembler (attention : la partie encollée sur l'envers du coupon).
    1278764389642.jpg
    Découpez le second coupon ( qui sera le tissu extérieur) à la taille du 1er.
    1278764854663.jpg
    Marquez nettement la pliure centrale sur les tissus pour bien la repérer.
    1278765205707.jpg
    Dans les restes du coupon extérieur marron, découpez des bandes aux longueurs nécessaires pour pouvoir y glisser les cahiers etc.
    Soit la largeur du cahier + environs 6 cm pour les coutures et les revers.
    Pour la largeur des bandes, c'est au bon vouloir de chacune !
    1278766253773.jpg
    Surfilez puis cousez les coutures. Perso j'écrase d'abord au fer, c'est une truc de fénéante pour ne pas épingler ...
    1278765942240.jpg
    Cousez les deux petits côtés des bandes sur le tissu. Déjà là, vous pouvez y glisser le bloc note !
    1278766621189.jpg
    Pour la bande des feutres ou des stylos, faites à l'instinct parce que je n'ai pas assuré ! J'ai posé la bande et au fur et à mesure, je prenais les repères en ajoutant les feutres... (sur la photo ils sont fixés avec des épingles)
    1278767050262.jpg
    J'ai dû utiliser les restes du 1er coupon, d'où le ton sur ton où l'on ne voit pas trés bien !
    1278770512586.jpg
    1278769039382.jpg
    Si les mesures sont bonnes, il est tant de coudre l'intérieur avec l'extérieur !
    Enlevez les cahiers et stylos puis appliquez les deux coupons endroit contre endroit.
    Le thermocollant est donc derrière.
    Cousez sur les 4 côtés en préservant 15 cm sur l'un d'eux pour pouvoir retourner.
    Insistez bien sur les angles pour éviter que la couture pète.
    1278769987056.jpg
    Retournez et terminez de coudre l'ouverture.
    Remettez les fournitures histoire de voir si tout ça bien !
    1278770687739.jpg6
    Dans mon cas, le petit bloc notes et l'agenda se faisaient la malle trop facilement, donc j'ai utilisé du thermo collant bi face pour ajouter du tissu dessous (voir résultat final). Pensez à vérifier avant de coudre les deux coupons ensemble, parce que la couture est ensuite impossible ! Vous pouvez utiliser de l'élastique, bien entendu, mais pour le coup je ne voulais que du tissu...
    Si tout est bien en place, il est temps de fermer.
    Tout est réalisable : mettre des oeillets et fermer avec du ruban ; coudre des scratchs, des boutons ... Poser un zip !
    Comme je suis une vraie feigniasse maxi modèle, j'ai utilisé 4 pressions en résine, 2 en bas, 1 sur chaque côté.
    (Re-) voilà le résulat :
    1278787007103.jpg
    1278786968627.jpg
    Maintenant, je pense coudre une lanière pour le porter à l'épaule,
    ça renforcera la tenue et la rigidité du Pocket work bag !
    Pour croquer une vue fascinante, partir à l'assaut d'idées , prospecter des clients (ajoutez un espace cartes de visite)...
    Bref, un truc à tout que cette pochette !
    Voilà, j'espère que vous m'avez comprise, je suis débutante et je couds un peu à l'arrache !
    Si vous voulez essayer d'en faire un, envoyez moi les photos ! Ce serait sympa !
  • Activités manuelles pour le tout petit

    Le papillon a presque 15 mois, il est temps de passer aux choses sérieuses : s'amuser EST le travail de découverte de l'enfant en bas âge.

    Avant tout, il m'a été nécessaire d'accepter que je ne dirigerais à aucun moment le jeu. Si nous sommes en tant qu'adultes précurseurs de la demande, c'est le tout-petit qui mène la danse.

    L'atelier feutres et gribouillages.

    On enfile sa blouse de travaux manuels et on ouvre la boite à crayons lavables (trééééés important).

    IMG_0218.jpg

    Si la shroumphette a tracé immédiatement quelques traits, points et zig zag sur les feuilles, trés vite son intérêt s'est plutôt fixé aux feutres eux même : enlever et remettre un bouchon est un apprentissage qui demande beaucoup de doigté, la préhension fine se construisant. Inlassablement ...

    Il faut viser juste, en plein milieu. Maman tient le feutre bien droit pendant que bébé enfile le capuchon... Le bouchon ne ferme le feutre que d'un côté, que c'est étrange ! Tiens, elle essaye seule, mais que faire de l'autre stylo dans sa main ???? Le poser !

    Que c'est drôle de les voir rouler sur la table quand on les lance !

    La seule chose qu'il me restait à faire fut d'observer ma fille dans ses efforts, de respecter son rythme ... Et de lui montrer comment on dessine un escargot, un mouton etc. (elle s'en moque). Et comme à chaque fois, j'écris son prénom, papa et maman sur les feuilles. Histoire qu'elle comprenne que ces signes trés étranges ont une signification.

     

    IMG_0228.jpg

    Puis, incroyable découverte : la mine du feutre colorie AUSSI les doigts. Mieux : quand on se colorie les doigts et qu'on touche les mains de maman, il y a de la couleur AUSSI sur elle !

    Le papillon pèse ses stylos, les inspecte comme un expert de Miami devant une preuve scientifique. Me les donne, les reprend. Je me contente de les lui rendre en désignant la couleur "je te rends le feutre bleu ... et là, le rouge".

    Elle s'en fout, ce qu'elle veut c'est continuer de visser les bouchons.

    IMG_0231.jpg

    Plus de trois quart d'heure sont passés lorsqu'on a rangé les feutres dans leur boite et pendu la blouse. Parce que vérifier que tous les feutres (et leur bouchon) sont bien dans la boite et ranger le matériel fait aussi partie de l'atelier !

    Allé, au goûter !