faire soi même ses cadeaux

  • Paniers garnis de Noël

    Aprés toute cette l'émotion, il est l'heure de réfléchir aux paniers de Noël qui cacheront le pied du sapin de Noël : des paniers garnis pour tout le monde, remplis de gourmandises, de cosmétiques, de cousettes et autres cadeaux qui font plaisir !

    Pourquoi faire soi même ses cadeaux de Noël ? Aprés tout, sur Internet ou en boutique on trouvera la cravate que papa ne mettra jamais, le duo salière poivrière que mémé mettra sur sa table le lundi de Pâcques ou encore le sac que maman peut porter le jour où elle est habillée en orange ...

    Faire ses paniers garnis, ce n'est pas faire une économie : le temps consacré à sa confection est important, les matériaux ou ingrédients sont nombreux voire coûteux et puis, on l'oublie souvent, il y a une vraie réflexion derrière chaque produit qui composera le panier.

    Bref, un panier n'est pas un cadeau de radin, point du tout.

    Peut on en dire autant des achats "tout prêts", en piles immenses dans les magasins ?

     

    Marche à suivre ... Etape 1 : Faire ou ne pas faire ? A qui ? Quoi ?

    - Listez le nom des personnes à qui vous désirez faire ce cadeau de Noël. Soyez réalistes : si le neveu ne veut QUE son jeu playstation, une trousse et une crème de soin ne l'enchantera pas... Si la vieille copine ne souhaite que des produits portant la norme CE et l'oncle machin vous pense pingre, ravisez vous ! Quelle déception de passer de longues heures sur un projet pour recevoir une moue déçue !

    - Une fois votre liste définitive, prenez le temps de la reflexion pour chacun des gâtés. Est-il sucré, salé ? A-t-il la peau grasse ou séche ? Est-il en couple ou solo ? Quelle harmonie de couleurs plébiscite-t-il ? Quel trait de caractère le caractèrise ? A-t-il des allergies ?

    Poussez loin les intérogations pour cibler au mieux le cadeau rêvé.

    - Jetez vos idées en vrac pour chacune des personne que vous souhaitez gâter ... Prévoyez une dizaine d'idées, de la plus simple à la plus complexe à réaliser.

    - Réalisable ou pas ? Si vous n'avez jamais cousu un bouton, soyez logique dans vos choix : un beau coussin au point droit sera joli et simple à réaliser tandis qu'une tunique à col claudine vous fera passer par des phases d'adréanaline intense ! Faites le tour de vos tiroirs : qu'avez vous ? Que vous faudra-t-il acheter ? Certains matériaux sont ils commun d'un cadeau à un autre ?  Peut être pouvez vous transformer une idée cadeau complexe par une version simplifiée ? Peut être pourriez vous acheter le cadeau principal le plus dur à créer et garnir le panier d'autres ajouts fait main ?

    On ne peut pas définir le nombre de cadeaux contenu dans le panier, cela dépendra du lien avec la personne, du prix des matériaux, du temps consacré. En moyenne, prévoyez au moins 3 créations de type différents ou associés.

    - La réflexion est (presque) terminée. Vous avez le nom des personnes à gâter et pour chacune, la liste des cadeaux ? Parfait !

    Faites un tableau à croix qu'il suffira de cocher au fur et à mesure de vos réalisations.

    Etape 2 : la confection.

    Je saute cette étape qui est propre à chacun ! Mais n'hésitez pas à vous balader sur net pour des idées et des marches à suivre. Sur mon blog, retrouvez des recettes de cosméto, de produits de bien être, bref, des idées en tout genre.

    Je mettrais moi-même mes paniers au fur et à mesure en ligne (sans dire le prénom du destinataire sinon c'est pas drôle !).

    Etape 3 : emballage soigné = un gâté à moitié séduit !

    Un beau cadeau c'est aussi un bel emballage. Il change toute l'idée qu'on se fait du panier garni et du fait main. La personne qui reçoit cette offrande doit ressentir excitation et plaisir des yeux à chaque paquet qui sera déballé. Joli et simple : le panier enroulé dans un papier translucide. Pourtant je ne le conseille pas : une fois qu'on a jeté un oeil dessus, il n'y a presque plus de découverte. Je dirais que le papier transparent c'est une femme déjà à poil : ça fait plaisir mais ça ne fait pas monter la pression !

    Préférez les petits paquets dans le grand. Voire, plus complexe, des paquets DANS les paquets, effet poupées Russes assuré !

    L'importance de l'esthétisme est capital dans le panier fait main : un effet cheap ne suscite pas vraiment de l'admiration - et j'en sais quelque chose moi la reine de paquet mal fait / mal présenté. Le savoir me permet d'envisager différemment la présentation classique, même s'il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de réaliser un paquet digne de ce nom !

    En exemple, les dernières commandes reçues pour la boutique qu'on m'a demandé emballés :

    IMG_1144.jpg

     J'ai utilisé du papier Kraft rose. C'est une matière difficile à travailler, des faux plis se font vite comme vous pouvez le voir. En revanche, le Kraft se laisse peindre (ici "Bébé" tampons alphabet et peinture marron or) et percer (attache parisienne pour fixer deux morceaux de non tissé parme et vert).

    Pour marquer un peu les esprits, j'utilise du ruban étiquette à mon nom à la place du ruban classique. Et d'ailleurs le ruban de tissu remplace plus joliment le bolduc à faire tirebouchonner !

    Pour les lingettes, je les ai serré ensemble avec un ruban de tissu découpé au ciseau cranteur que j'ai attaché en passant simplement une perle.

    C'est encore trop simpliste mais quand même, c'est déjà plus sympa qu'un papier cadeau lambda, non ?

     

    Voilà, j'attends vos photos maintenant !!! En janvier, on se fera un petit pèle mèle de tous nos paniers !