poemes

  • Rimes de minuit, délires du soir

    Comme s'amuse le chat
    Qui fait de sa proie un rat
    Il le serre entre ses griffes
    Et lui mord le bout du pif

    Le relâche et de sa patte
    Le pousse à la carapate
    Pour aussitôt le rattraper
    Hé, ô plaisir ! s'en amuser

    Petit cœur de rat tu bats !
    Mais le chat ne le sait pas.
    Le félin croquerait bien
    Les cuisses de ce menu festin !

    Le chat plante ses crocs
    Sous la gorge du petiot
    Et le petiot les siens
    Sur la joue qui le retient

    La bataille résonne
    Sur le pavé de la rue
    Quand minuit sonne
    Le rat fut croqué cru